Vous aussi vous rêvez de porter les couleurs du Trèfle ?
Ça tombe à pic, car nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de la boutique Equipe Cycliste FDJ !
Pour profitez de nos produits, rendez-vous sur le http://www.madewis-eboutique.com/index.php/site/liste/5114/1

l'Actualité

toutes les actualités

Tour d'Italie étape 8

le 18 mai 2014
Le super rapproché de Francis Mourey. La première étape de montagne n’a pas déçu. Sur un parcours très difficile, empruntant notamment la montée Marco-Pantani, les enseignements ont été divers mais riches. Il n’y a pas un favori qui ne soit physiquement supérieur à un de ses challengers et les coureurs français, quel qu’ils soient, sont aujourd’hui des acteurs majeurs du Giro.

Au lendemain de la deuxième victoire d’étape de Nacer Bouhanni, Pierre Rolland (Europcar)  a animé cette étape mais a été repris à 300 m mètres de la ligne tandis que la formation Ag2R-La Mondiale a régenté le peloton. Pour l’équipe fdj.fr, Francis Mourey a fait le job.

« Francis a été distancé par les quinze premiers du peloton dans les derniers hectomètres du premier col de la journée, explique Martial Gayant, mais il est rentré dans la descente avec l’aide d’Alexandre Geniez. Ensuite, Francis a soigné son placement mais Alex a un peu flanché pour finir à 3 minutes. Francis a fini dans le groupe de 20 coureurs se disputant la victoire (revenue une nouvelle fois à Diego Ulissi)et je regrette vraiment la crevaison dont il a été victime à Montecassino. Ce soir, il serait dans le top 12 du Giro ! »

En guise de quoi il est 21e, Alexandre Geniez est 25e.

« L’autre grande donnée de cette étape pour nos était Nacer Bouhanni et je peux dire qu’en un an, il a beaucoup progressé. Il a parfaitement négocié cette étape et je pense que le maillot rouge y est pour beaucoup. Avec l’envie, la détermination et la motivation qui l’habitent, je ne me fais pas de bile pour Nacer. Il va passer la montagne, en se donnant les moyens de gagner encore… »

Vos commentaires