l'Actualité

toutes les actualités

Tour d'Oman étape 5

le 24 févr. 2014
Arnold Jeannesson est vraiment épatant !
C’est vrai, Arnold Jeannesson apprécie particulièrement l’ascension de Jabal al Akhdar, juge de paix du Tour d’Oman, mais en début de semaine, il aurait payé cher pour figurer à la septième place de l’étape gagnée samedi par Christopher Froome (Team Sky).

Il y a deux ans, Arnold y avait pris la quatrième place (Sandy Casar la 5e) mais cette année, sa préparation a été compliquée par un lumbago dont il a souffert à la moitié du stage de Draguignan en janvier. Il s’est aligné dans le Tour d’Oman après être resté deux semaines sans pouvoir monter sur son vélo et en devinant qu’il allait vivre des moments très difficiles.

Déjà au soir de la deuxième étape, Arnold ne cachait pas son soulagement. Il se sentait bien, ses jambes répondaient bien. Impression confirmée jeudi à Al Bustan où il a pris la quinzième place.

Certes, vendredi, il a concédé 47 secondes aux meilleurs qui, ce soir, le privent du Top 10 au général (il est 11e) mais il l’affirme lui-même, il a été victime d’une stupide faute de placement.

La Montagne Verte, donc, était un véritable test pour Arnold comme pour Kenny Elissonde et le test s’est parfaitement déroulé pour les boys du Trèfle dont la course fut vraiment bien préparée par tous leurs équipiers. Ils les ont couvés avant de les placer dans les vingt premiers au pied de l’ascension.

L’équipe Tinkoff-Saxo puis le Team Sky ont imprimé un rythme soutenu et quand Chris Froome a attaqué à deux kilomètres du sommet, Arnold figurait sans un premier groupe de 4 coureurs, Kenny était à 20 secondes de lui.

Froome a creusé l’écart et Arnold a lutté jusqu’au sommet pour boucler l’étape à la septième place, à moins d’une minute du Britannique. Kenny a pris la douzième place.

« J’avais de bonnes jambes sans que ce soit un jour de grâce, dit Arnold. Si j’avais signé un Top 5, j’aurais été content. Un Top 10, je suis à ma place. Si j’avais fait un Top 15, j’aurais été déçu. Compte tenu du plateau du Tour d’Oman, je suis satisfait ! »

« J’en fais le pari, dit Martial Gayant, Arnold Jeannesson comme Alexandre Géniez seront au top dans Paris-Nice. Sans oublier Arthur Vichot. Je pense qu’on va réaliser une très belle course… »

Vos commentaires