l'Actualité

toutes les actualités

Tour de France étape 1

le 05 juil. 2014
Le Trèfle s’en tire à bon compte ! La première étape du Tour de France disputée dans le Yorkshire devant une foule considérable a mis les nerfs du Trèfle à rude épreuve mais toute l’équipe fdj.fr était soulagée de franchir la ligne d’arrivée entière et sans perte de temps.
Le sprint massif, finalement gagné par Kittel (Giant-Shimano), était bien l’issue attendue de cette première étape mais sur les routes en forme de toboggan menant à Harrogate, les pièges étaient nombreux. De quoi, d’ailleurs, donner un sens à la demande d’Yvon Madiot d’évoluer collectivement et dans le calme.

Derrière l’échappée de Jarrier (Bretagne-Séché), Edet (Cofidis) et du vétéran Voigt (Trek Factory), le peloton a souvent emprunté de petites routes et cest au pied de la deuxième côte du parcours que Thibaut Pinot a connu un souci.

« Il a cassé son dérailleur, explique Marc Madiot, et a dû changer prendre le vélo de Matthieu Ladagnous. Ensuite, il fallait qu’il trouve le sien mais sur la route, impossible de mettre deux voitures de front. Le temps de le dépanner et de dépanner Mathieu, ils se sont retrouvés dans une cassure. »

Thibaut a rapidement rameuté ses troupes en tête d’un troisième groupe et c’est lui qui a engagé la poursuite pour finalement reprendre place dans le peloton une vingtaine de kilomètres plus loin. Ce qu’a réussi à faire plus tard Mickael Delage qui ne se sentait pas très bien.

Arnaud Démare a bien entendu tenté de disputer le sprint après avoir décidé de se placer dans le sillage de Greipel (Lotto-Belisol) qui avait fait rouler son équipe toute la journée. Au moment de produire leur effort, tous deux ont été stoppés net par la chute provoquée par Cavendish (OPQS).

« Je ne pense pas qu’Arnaud aurait gagné, poursuit Marc, mais il aurait fait une place. Finalement, au terme d’une telle journée, nous sommes bien contents de nous en tirer sans dommage. A 60 kilomètres de l’arrivée, ce n’était pas gagné ! »

Vos commentaires