l'Actualité

toutes les actualités

Tour de France étape 17

le 23 juil. 2014
Au lendemain de son coup de force dans le Port de Balès, Thibaut Pinot n’avait pas les jambes pour creuser les écarts avec ses principaux rivaux pour le podium, il en a même concédé un peu, mais il conserve néanmoins la troisième place du classement général et le maillot blanc du meilleur jeune.

Comme prévu, la plus courte étape du Tour proposant quatre cols pyrénéens, Portillon, Peyresourde, Val Louron-Azet et Pla d’Adet a été très animée, mise à profit par le Polonais Majka (Tinkoff-Saxo) pour l’emporter comme à Risoul samedi et pour marquer des points sans doute décisifs pour le classement de la montagne.

Pour les hommes forts, ce fut d’abord une course d’attente, dans la chaleur, et Thibaut fut longtemps accompagné par quatre de ses équipiers, Mathieu Ladagnous, Cédric Pineau, Jérémy Roy et Arnold Jeannesson.

Ils ont été les premiers à imprimer un rythme soutenu dans Val Louron pour réduire l’écart avec les 21 échappés, alors proche de 6 minutes. Dans la descente Romain Bardet a accéléré, entamant les premières rampes du Pla d’Adet une trentaine de secondes devant le groupe maillot jaune emmené par Arnold Jeannesson et Thibaut Pinot. Lequel a porté une première attaque à 6 kilomètres du sommet.

Il a été contré par Nibali et Péraud et n’a pas reçu d’aide de Van Garderen et Bardet dans la poursuite. Thibaut a franchi la ligne d’arrivée en onzième position à 54 secondes de Nibali et Péraud, à 5 secondes de Valverde. Le leader de l’équipe FDJ.fr conserve ses acquis mais voit sa marge de manœuvre réduite. Il compte 34 secondes de retard sur Valverde et n’a plus que 8 secondes d’avance sur Péraud.

« Je conserve le maillot blanc qui est important pour nous,dit-il, et qui peut me donner l’occasion de monter sur le podium des Champs même si je n’ai pas fait une grande opération pour figurer parmi les trois premiers. Je savais que la dernière descente était technique. J’ai limité l’écart sur Bardet tout en contrôlant Péraud avec l’aide d’Arnold. J’étais beaucoup moins bien qu’hier mais dans le Tour, il y a des hauts et des bas. Il faut surtout savoir gérer les bas. Pour lutter pour le podium avant le contre la montre il me faut une minute d’avance sur Valverde et Péraud. Dans Hautacam, qui est une ascension très difficile, il me faudra les jambes du Port de Balès… »

Dans le clan FDJ.fr, on joue en rangs serrés et on reste très motivé.

« Je pense que Thibaut a subi un petit retour de bâton mais ça va quand même, dit Yvon Madiot. S’il ne perd pas plus de temps quand il est mal, on ne va pas se plaindre. Je crois qu’il a eu un peu de mal dans la chaleur, il faisait 38° dans la montée de Peyresourde. On peut le dire aujourd’hui, Thibaut n’aime pas le Pla d’Adet mais en revanche il aime beaucoup Hautacam qu’il a grimpé à deux reprises au cours du stage du mois de mai. »

Vos commentaires