l'Actualité

toutes les actualités

Tour de France étape 6

le 10 juil. 2014
Au départ de la sixième étape du Tour de France, sous la bruine d’Arras et tandis que le vent était annoncé dans cette étape amorçant la route vers le massif vosgien, Yvon Madiot sentait le piège, le danger de cette journée et avait accentué son briefing sur la nécessité de rester concentré. A l’arrivée et au terme d’une étape en effet compliquée, Thibaut Pinot a hélas lâché une petite minute.

« Tout s’est joué dans une traversée de village, à 15 kilomètres de l’arrivée, dit Arthur Vichot resté toute la journée au contact de son leader. Nous sommes restés un peu coincés. A la sortie, il y a eu un gros coup de vis et nous n’avons pas pu nous replacer à temps. Et quand les équipes des sprinteurs se sont mises en place, c’était trop tard. C’est dommage de perdre une minute comme ça parce que Thibaut avait vraiment bien limité les dégâts sur les pavés. J’espère que cette minute ne sera pas préjudiciable pour la suite… »

La victoire d’étape est revenue au robuste Greipel au terme d’un sprint que n’a pu disputer Kittel. Pas plus qu’Arnaud Démare, une nouvelle fois victime d’une chute.

« Je suis tombé à mi-étape, de même que William Bonnet, dit le champion de France. Ce début de Tour de France est un peu dur même s’il y a eu la troisième place à Lille. Quand je suis reparti, je me suis senti cassé de partout et j’ai manqué d’énergie quand le peloton a accéléré. Bon, ça va, je ne suis pas touché et le principal ce n’est pas moi mais Thibaut… »

« Une minute ce n’est pas la fin du monde, dit le leader de l’équipe FDJ.fr. Oui, c’est une minute perdue bêtement. Maintenant, il faudra la rattraper… »

Thibaut condense en quelques mots l’acquis d’une première semaine qu’il redoutait énormément et qu’il a franchie, en dépit de cette minute perdue, dans le respect d’un tableau de marche n’ayant rien compromis. Il lui reste à vivre une étape vers Nancy qui sera jugée en côte avant d’atteindre enfin les Vosges.

Vos commentaires