l'Actualité

toutes les actualités

Tour de France étape 7

le 11 juil. 2014
Les coureurs du Trèfle ont tenu compte de la leçon rémoise et ont signé une belle septième étape du Tour de France, Arthur Vichot, Thibaut Pinot et Arnold Jeannesson terminant dans le temps du vainqueur Matteo Trentin (OPQS) au sein d’un premier peloton de 35 coureurs morcelé par plusieurs chutes qu’ils ont su éviter.

Si l’échappée de six coureurs, déclenchée après 14 kilomètres, n’a pas obtenu la clémence du peloton et a été reprise, l’étape s’est jouée dans les deux dernières côtes du final, montées à allure rapide et qui ont, de nouveau, propulsé les hommes forts du peloton, à l’avant.

Auparavant, en traversant de longues plaines, Thibaut Pinot et ses équipiers avaient été vigilants, ne quittant pas les premières places du peloton dans des sections ventées.

« Nous avons fait un debriefing, jeudi soir après le dîner, dit Yvon Madiot, il s’agissait plutôt d’une discussion qui a produit son effet. Les gars ont couru soudés, se sont remis en ligne de chaine. »

Dans le final, Thibaut a profité du travail d’Arnold Jeannesson tandis qu’Arthur Vichot, dont les trois dernières journées ont été denses, s’est battu pour rester aux premières loges.

Dans la dernière ligne droite, l’ancien champion de France avait forcément en tête de se mêler au sprint mais il a d’abord fallu éviter deux chutes, l’une qui a bien failli entraîner Arnold Jeannesson qui a mis son vélo en travers derrière Kangert (Astana) puis une autre, provoquée par Gerrans (Orica-Greendge) qu’Arthur a vu de près !

« Enfin une étape où on évite de tomber, soupire Yvon Madiot. C’est tant mieux pour Arnaud Démare qui a bien reçu ces derniers jours et qui souffre du fessier. Il peine sur la selle… »

Et pourtant le champion de France garde le sourire avant une arrivée en bosse, samedi à Gerardmer, qui nécessitera forcément un bon placement.

Vos commentaires