l'Actualité

toutes les actualités

Tour de France étape 8

le 12 juil. 2014
La première étape vosgienne n’était pas la plus difficile des trois aujourd’hui de Tomblaine à Gérardmer mais la bagarre fut suffisamment intense pour établir une hiérarchie fiable des forces en présence.

Le sympathique Blel Kadri (Ag2R-La Mondiale) s’est imposé en solitaire au terme d’une longue échappée tandis que Contador (Tinkoff-Saxo) a pris la deuxième place devant Nibali (Astana), Porte (Team Sky) et Thibaut Pinot.

Pour le peloton, loin derrière l’échappée de cinq coureurs, la course a commencé à 15 kilomètres du pied du col de la Croix des Monats et c’est à ce moment qu’Arnold Jeannesson et Arthur Vichot sont restés au contact de Thibaut, précédemment remonté par Cédric Pineau, Mathieu Ladagnous et William Bonnet. Il est ensuite resté dans le sillage de Contador et Nibali tandis que le Polonais Michal Kwiatkowski (OPQS) était distancé.

 Le peloton s’est nettement réduit sur les pentes très raides du Col de la Grosse Pierre avant une descente fatale à Andrew Talansky (Garmin-Sharp) et, dans l’ascension finale de la côte de la Mauselaine, Thibaut, très à l’aise sous la pluie, est resté à quelques mètres des deux favoris du Tour, plus proche encore de Porte, bouclant l’étape au cinquième rang et remontant à la douzième place du classement général et sur le podium du classement des jeunes.

« Je voulais me tester et j’espère que ce fut quand même un beau spectacle malgré la pluie. Commencer par la moyenne montagne, ça permet de monter en régime. On a fait une semaine sur le gros plateau et sur les premiers cols il faut trouver le bon coup de pédale. Pour moi, c'est sûr que ce Tour va se résumer en un duel entre Nibali et Contador. Là aujourd'hui, j'ai vu ça d'un peu loin, je suis un peu un cran en-dessous. Peut-être que sur une étape ou sur une bosse qui me plaira un peu plus, je pourrai tenter ma chance, mais sur une course de trois semaines, je pense qu'ils sont toujours au-dessus de moi. Personnellement, je suis content. Je me situe dans les bons temps de passage. Je me suis rassuré, je suis en phase avec mon objectif. Il pleuvait mais je connaissais les routes et ça m’a aidé. C’est un temps que j’aime bien. Aujourd’hui, je voulais arriver au pied avec les meilleurs et c’est ce que j’ai fait ! »

La satisfaction était partagée par toute l’équipe FDJ.fr, notamment par le directeur sportif Yvon Madiot qui apporte une analyse supplémentaire.

« Le Tour de France va être long pour beaucoup de monde… Dans le final, j’ai vu de bons coureurs très fatigués et Thibaut lui, est très bien. Ce matin, il savait où il allait et ce que j’ai vu est très rassurant. Au classement général, il reste en deuxième rideau et c’est bien. Au niveau collectif, on a été bons. Dans les derniers kilomètres, Thibaut a perdu ses équipiers Arthur Vichot sur ennui mécanique et Arnold Jeannesson gêné par la chute de Talansky? mais ils vont bien également. »

Vos commentaires