l'Actualité

toutes les actualités

Tour de Lombardie

le 05 oct. 2014
Comme en 2013, Thibaut Pinot n'a pas réussi à intégrer le Top 10 de la dernière classique de l'année, celle qu'il affectionne le plus, le Tour de Lombardie. Avant un final qui lui a procuré quelques émotions, il a vu son capitaine de route Jérémy Roy prendre part à une très longue échappée.

Il n'a pas fallu longtemps pour que cette échappée de onze coureurs prenne forme, composée notamment de Paulinho (Tinkoff-Saxo), Gavazzi (Astana), Brändle (IAM), Polanc (Lampre-Merida), Fedi (Neri Sottoli), Guillemois (Europcar) et donc Jérémy.

"Il avait des jambes de feu, assure Martial Gayant, et le cyclisme n'est pas une science exacte puisque Jérémy était arrêté dans le Tour du Gévaudan il y a une semaine. Là, il était vraiment bien et puis, passé le cap des 200 kilomètres, il a souffert de maux de ventre. Il a été distancé au km 210, repris par le peloton au km 230 et c'est là mon regret. Avec tous ses moyens, Jérémy aurait accompagné Thibaut et l'aurait beaucoup aidé..."

Livré à lui-même dans un peloton d'une cinquantaine de coureurs, Thibaut a dû se débrouiller et n'a pas été ménagé. Tom Dumoulin (Giant-Shimano) est tombé juste devant lui et il ne l'a pas évité. Il a mis pied à terre et a pourtant réussi à reprendre sa place dans le peloton.

"Quand on est arrivé dans Bergame, au pied de la dernière difficulté pavée, poursuit Martial, Thibaut n'était pas dans les premiers. Ça a cassé, il était environ 25e."

Neuf coureurs ont en effet joué la gagne, Dan Martin (Garmin-Sharp) en profitant pour s'offrir un nouveau monument. Dans le dernier virage, le groupe dans lequel se trouvait Thibaut a été perturbé par une chute et c'est esseulé qu'il a donc pris la quatorzième place. C'était la dernière course de sa saison ...

Martial n'en a pas fini avec l'Italie puisqu'il assistera lundi à la présentation du Giro auquel Thibaut aimerait bien participer.

Vos commentaires