Vous aussi vous rêvez de porter les couleurs du Trèfle ?
Ça tombe à pic, car nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de la boutique Equipe Cycliste FDJ !
Pour profitez de nos produits, rendez-vous sur le http://www.madewis-eboutique.com/index.php/site/liste/5114/1

l'Actualité

toutes les actualités

Tour de Pékin étape 3

le 16 oct. 2013
Certes, le parcours de la troisième étape du Tour de Pékin était plus difficile, avec un col de première catégorie et six autres ascensions sur la route de Qiandiajian mais le moral est tel pour le Trèfle que son directeur sportif Yvon Madiot avait fait le pari, samedi soir, de voir gagner une nouvelle fois Nacer Bouhanni, porteur du maillot rouge de leader. Pari gagné !

« Mon équipe a encore fait un super boulot, dit Nacer, en contrôlant la course de bout en bout mais surtout en étant super présents pour m’aider à passer ces difficultés. Sans eux, c’est sûr, je n’aurais pas gagné ! »

La dernière côte, avec le sommet à 11 kilomètres de l’arrivée, a été fatale à plus de la moitié du peloton, 60 coureurs passant groupés derrière Tony Martin (OPQS) mais tous les coureurs de l’équipe FDJ.fr étaient encore présents.

Il a fallu s’employer pour maîtriser le rouleur allemand décidé à jouer l'éclaireur, le coup de grâce lui étant porté par Johan Le Bon, poursuivant son effort jusque sous la flamme rouge avec le peloton en file indienne derrière lui. Il restait à sprinter et Nacer s’est parfaitement placé pour l’emporter de nouveau avec une longueur d’avance.

« Vu le boulot que mes équipiers avaient fait toute la journée, poursuit Nacer,je ne comptais pas vraiment sur eux même s’ils m’avaient étonnés en étant tous près de moi dans la dernière difficulté. La manière dont j’ai été épaulé, ça m’a mis la pression pour le sprint, je n’avais pas le droit de me louper. Dans la dernière ligne droite, j’étais seul mais ça ne me dérange pas parfois de me débrouiller seul. Bozic (Astana) a lancé le sprint, j’ai pris la roue de Viviani (Cannondale) et j’ai fourni mon effort à 250 mètres de la ligne d’arrivée, sur la gauche et ça a marché ! »

Vos commentaires