l'Actualité

toutes les actualités

Tour de Suisse, étape 5

le 19 juin 2014
Une journée tendue mais sans souci. De cette semaine en Suisse, Thibaut Pinot et ses équipiers redoutaient deux journées, propices aux sprinteurs et dans les deux cas, tout s’est bien passé pour le leader de l’équipe fdj.fr.

« Oui, c’est encore une bonne journée de passée, dit Yvon Madiot, mais cette fois avec le vent favorable, c’était tendu. Chaque traversée de ville ou de village avait pour conséquence de mettre le peloton en ligne et obligeait tout le monde à faire des efforts même si le parcours n’était pas dur. Ce n’est pas journée comme les aime Thibaut mais dans le final ç’a été plus tranquille parce qu’il y a eu le vent de face. Quand nous sommes passés une première fois sur la ligne d’arrivée, nous avons deviné qu’il y aurait une chute. C’était tortueux, dangereux et ça n’a pas loupé : Cavendish est tombé avec deux ou trois autres coureurs mais pour nous, une nouvelle fois tout est ok. Cette fois, Geoffrey Soupe n’est pas allé frotter… »

Jeudi, la sixième étape propose dans le final deux côtes de huit kilomètres, de quoi éparpiller quelques-uns des sprinteurs. Et vendredi, ce sera un contre la montre de 20 kilomètres qui semble difficile.

« Julien Pinot est parti ce soir pour reconnaître le parcours, dit Yvon, il va le filmer et tout noter pour une bonne préparation du matériel… »

On le voit, rien n’est laissé au hasard.

Vos commentaires