l'Actualité

toutes les actualités

Tour du Gévaudan

le 29 sept. 2014
Cela fait quelques semaines, maintenant, que Thibaut Pinot s'est mis en tête de lever les bras avant la fin de saison mais il n'a pas réussi à le faire au cours du Tour du Gévaudan qu'il termine quatrième en dépit de sa condition physique et du terrain qui lui était favorable.

Dans cette belle épreuve ouverte désormais aux équipes World Tour nationales comme l'avaient été en juin Les Boucles de la Mayenne, Thibaut a retrouvé de bonnes jambes, ce qui est de bon augure pour lui à une semaine de son dernier objectif le Tour de Lombardie, mais il a manqué d'un peu de discernement pour lever les bras.

"Samedi, explique Frédéric Guesdon, nous avons perdu le classement général. Dans cette première étape, Thibaut était le plus fort et a peut-être commis l'erreur de le montrer. Il a fait rouler ses équipiers très tôt et s'est retrouvé isolé dans le final. La dernière côte était trop loin de l'arrivée, il y a eu du mouvement, il s'est fait piéger et a donc fini à 28 secondes du Basque Txurruka (Caja Rural), le vainqueur final de la course."

Dimanche, le programme proposant deux fois l'ascension de la montée Laurent Jalabert à Mende correspondait à l'appétit de Thibaut mais il lui a manqué un peu de fraîcheur.

"Il était moins bien que la veille, poursuit Frédéric. Quand la course s'est décantée dans la deuxième ascension, qui était un peu trop loin de l'arrivée, il a été le dernier à se joindre à un groupe de 11 coureurs. Il n'avait pas les jambes pour faire la différence. Dans le sprint, il a mal perçu la ligne d'arrivée, a produit son effort un peu tard et a été débordé dans les derniers mètres par Vuillermoz (Ag2R-La Mondiale). Cette deuxième place est frustrante pour lui et ses équipiers, ce n'est pas ce que nous étions venus chercher..."

Vos commentaires