l'Actualité

toutes les actualités

Tour se Suisse, étape 2

le 16 juin 2014
Le Tour de Suisse est parti samedi sur un très bon tempo pour Thibaut Pinot. Il a été le meilleur de son équipe dans le prologue très tortueux gagné par Tony Martin (OPQS) avant d’être à l’attaque dans la deuxième étape gagnée au bout d’une longue échappée par Cameron Meyer (Orica-Greenedge).

Cette étape proposait l’escalade de deux cols hors catégorie, sous une pluie froide pour le deuxième et dans le brouillard pour redescendre dans la vallée, avant une dernière difficulté de moindre importance (deuxième catégorie) située à 20 kilomètres de l’arrivée.

C’est dans le sillage de Matthieu Ladagnous et en tête de peloton que Thibaut a franchi le deuxième col après une franche accélération de l’équipe Garmin-Sharp scindant le peloton, 70 coureurs restant groupés.

Dans le dernier col, les favoris du Tour de Suisse sont passés à l’action, autant pour tester leurs jambes que pour situer leur ambition et Thibaut, contrant une attaque de Kreuziger (Tinkoff-Saxo), a tout simplement fait part de son envie.

« Il n’a pas aimé cette étape, dit en souriant Yvon Madiot, parce qu’il n’y pas eu de course, nous sommes restés toute la journée sur un faux tempo et le dernier col était trop loin de l’arrivée. Cela dit, c’était une journée intéressante. L’équipe est vraiment bonne, nous sommes dans la continuité de ce que nous faisons depuis plusieurs mois. Et c’est facile parce que nous avons un bon leader. Dans le final, Thibaut s’est appuyé sur Arnold Jeannesson et Jérémy Roy qui est mon capitaine de route, mais toute l’équipe a bien travaillé. Il ne faut pas se fier au classement. »

Lundi, la troisième étape pourrait se terminer par un sprint mais avec deux cols de deuxième catégorie dans le final, tous les scénarii semblent possibles.

Vos commentaires