l'Actualité

toutes les actualités

Trop dur pour Laurent Pichon

le 01 sept. 2016 - Tour d'Espagne, Etape 11
En dépit de ses espoirs, Laurent Pichon a été contraint à l’abandon dans le Tour d’Espagne, dix jours après en avoir porté le maillot de grimpeur. Affaibli par un virus intestinal, il n’a pas tenu le rythme d’une étape courue à très vive allure au terme de laquelle Kenny Elissonde a confirmé son classement général (23e)

« L’abandon de Laurent est une demi surprise, dit Thierry Bricaud, il a été précipité par l’intensité de la course. Si ça avait été tranquille, il aurait pu tenir les roues. Je pense toutefois que ça aurait été partie remise. Le mieux pour lui est de se soigner, de récupérer et d’essayer de finir la saison ».

La bataille a été intense pendant la première heure, près de cinquante kilomètres parcourus et de nombreuses tentatives d’échappées. Kenny s'est beaucoup dépenser pour finalement ne pas intégrer l’échappée de 23 coureurs qui a vu le jour.

Sans doute rageant sur le moment pour lui mais l’équipe Tinkoff, soucieuse de voir gagner Contador, a roulé fort toute la journée pour revenir sur la tête au pied de l’ascension finale de Peña Cabarga.

Cette difficulté a été le cadre d’une explication musclée entre les costauds et Kenny qui, payant sans doute ses efforts du début de journée, a évolué en deuxième rideau.

« Il m’a manqué dans les jambes toute l’énergie que j’avais mise dans les premières heures, dit Kenny, mais il y a une bonne nouvelle, je suis suffisament loin au classement général pour qu’on me laisse m’échapper ! »

« C’est vrai, poursuit Thierry, Kenny a jeté beaucoup de sueur pour être dans le coup du jour et il lui a manque un peu d’essence pour finir mais il a fait une bonne montée. Il est désormais à 10 minutes, il va avoir une opportunité. »

Pour son premier Grand Tour, Odd Christian Eiking est épatant. Chaque jour, il se bat pour garder sa place dans le peloton et il semble vraiment bien récupérer.

« Odd est sur la réserve, il observe, il apprend, dit son directeur sportif. Il est jeune mais il ne faut pas se mettre de limites non plus. Lui aussi, un de ces jours, va aller faire un petit rallye devant… »

Vos commentaires

Publié le 01 sept. 2016 à 18:17, par denis billamboz
Bon courage Manzin et Le Bon et au jeune Eiking, qu'ils conservent assez de force pour représenter l'équipe jusqu'au bout !