Vous aussi vous rêvez de porter les couleurs du Trèfle ?
Ça tombe à pic, car nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de la boutique Equipe Cycliste FDJ !
Pour profitez de nos produits, rendez-vous sur le http://www.madewis-eboutique.com/index.php/site/liste/5114/1

l'Actualité

toutes les actualités

Un final exceptionnel d’Arnaud Démare

le 19 févr. 2017 - Tour de l'Algarve, Etape 4, Almodôvar - Tavira (203,4 km)
Trois jours après un sprint qu’il n’a pas été en mesure de disputer, Arnaud Démare n’a pas gagné à Tavira, terme de la quatrième étape du Tour d’Algarve mais il s’est très nettement rassuré. Si tout se joue sur des détails, le finisseur de l’équipe FDJ a démontré qu’il est fort, très fort en ce mois de février.

Il s’agissait d’une étape longue, représentant une heure de course supplémentaire par rapport à ce qui s’est fait depuis le début de saison. Plus de 200 kilomètres à ce moment de la saison est une distance révélatrice du travail effectué durant l’hiver. Au lendemain de sa sixième place dans le contre la Montre, Arnaud Démare a confirmé qu’il est au point. Ses équipiers aussi.

 

> Tour de l'Algarve, Etape 3: Formidable Arnaud Démare 6ème du chrono !

 

Il a d’abord fallu maîtriser une échappée de quatre coureurs fringants Dion Smith (Wanty-Groupe Gobert), Taco van der Hoorn (Roompot) ou Mullen (Cannondale-Drapac), repris dans le final après une belle résistance. David Gaudu avait longuement participé au travail du peloton.

 

 

Frédéric Guesdon: "Sur le plan technique et dans un contexte très relevé, bien soutenu par tous ses équipiers, il est là. Bien présent. Et surtout, il est très fort !"

 

 

Dans un final sinueux et disputé sur des routes étroites, l’équipe FDJ s’est mise en place et a livré une très belle copie. Avant le crucial dernier virage, Arnaud était en sixième position, bien calé dans le sillage de Jacopo Guarnieriet. Il a été quelque peu gêné par deux coureurs de l’équipe Quick Step Floors mais il est resté dans le sillage de son pilote.

 

Au moment où Degenkolb (Trek-Segafredo) a lancé le sprint, Arnaud a été gêné dans sa manoeuvre par un adversaire venu à ses côtés. Quand enfin il a pu se dégager, il avait dix mètres de retard. Sous la banderole d’arrivée, il se trouvait sur la même ligne que Greipel (Lotto-Soudal), Degenkolb et Groenewegen (LottoNL-Jumbo) !

 

« Il y a des enseignements positifs à tirer de ce sprint, dit avec satisfaction Frédéric Guesdon. Ça aurait été bien de gagner mais quand même il y a beaucoup de satisfactions aujourd’hui. On s’est loupé le premier jour, pas aujourd’hui. Un sprint tient toujours à peu de choses, on l’a encore vu ici mais on progresse bien. Sur le plan technique et dans un contexte très relevé, bien soutenu par tous ses équipiers, il est là. Bien présent. Et surtout, il est très fort ! »

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires

Publié le 19 févr. 2017 à 13:00, par denis billamboz
En jouant la gagne on finit par gagner !