l'Actualité

toutes les actualités

Un goût d’inachevé

le 05 juin 2016 - Boucles de la Mayenne
Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais après la deuxième place de Johan Le Bon dans le prologue des Boucles de la Mayenne, l’équipe FDJ n’a pas réussi à s’adjuger une étape. Il est vrai que le vainqueur final Bryan Coquard (Direct Energie) a subtilisé deux des quatre succès mais dans une course figée, le Trèfle est finalement passé tout près de son objectif ce dimanche dans la dernière étape dont Marc Sarreau a pris la cinquième place.

« Sincèrement, dit Marc Madiot, il n’y a pas eu de course ! Tout était fait pour que ça arrive au sprint. Chaque jour j’ai demandé à mes coureurs de bouger, ils l’ont fait, mais seuls… »

Il est vrai que dans les deux premières étapes l’équipe FDJ a placé des coureurs dans les échappées, Sébastien Chavanel d’abord, Daniel Hoelgaard ensuite mais à chaque fois l’échappée n’a pu prendre du champ. A deux reprises, Yoann Offredo a essayé de relancer la course en sortant en contre mais personne ne l’a suivi.

« Dans le premier sprint qui a été houleux, explique Marc, Marc Sarreau a pris la huitième place. Le lendemain, Lorrenzo Manzin a fini cinquième et ce dimanche Marc Sarreau a également pris la cinquième place. C’est aujourd’hui que nous sommes passés tout près de la gagne puisque Marc a réglé le sprint du peloton à trois secondes du vainqueur Tom Scully (Drapac) qui a devancé ses trois compagnons d’échappée. Marc finit sur les talons du quatrième. De plus, en finissant deuxième de l’étape, Delaplace (Fortuneo-Vital Concept) a fait reculer d’un rang Johan Le Bon qui finit donc les Boucles de la Mayenne à la quatrième place. La bonne nouvelle est que Marc Sarreau va bien et que Lorrenzo Manzin va mieux. 

Vos commentaires

Publié le 06 juin 2016 à 22:04, par Rolland
Une belle course de la part de toute l'équipe mais avec une course cadenassée par les sprinters, dommage pour nos deux jeunes Marc Sarreau et lorrenzo Manzin mais ils se rapprochent de la gagne.nous savons que cette course à une saveur particulière pour Marc Bon courage pour la suite