l'Actualité

toutes les actualités

Un Top 10 pour Arnaud Courteille

le 25 août 2017 - Tour d'Espagne, Etape 7
Piégé dans l’échappée de la sixième étape, Arnaud Courteille ne s’est pas découragé en prenant part, sur la route de la belle Cuenca, à une échappée de quatorze coureurs. S’il n’y avait rien à faire face au talentueux Mohoric (UAE-Emirates), le coureur mayennais du Trèfle a été récompensé par un beau Top 10.

Cette fois, il fallait mettre le réveil à l’heure, le bon coup est parti dès le baisser du drapeau. Quatorze coureurs ont formé cette échappée que le peloton n’a pas revue. Arnaud y était accompagné de De Marchi (BMC), Carapaz et Rojas (Movistar), Poljanski (Bora-Hansgrohe), Gougeard (ag2r-La Mondiale), De Tier (LottoNL-Jumbo), Mohoric, De Gendt (Lotto-Soudal), Matez et Perez (Cofidis), Reis (Caja Rural), Reyes et Bol (Manzana-Postobon).

 

 

"Les coureurs de l’équipe ont géré en prévision des jours prochains" T.Bricaud

 

 

Ce groupe a évolué en harmonie pendant 170 kilomètres avant que Gougeard et Mohoric n’anticipent la principale difficulté du jour, la côte menant à Cuenca, pavée et sélective, 7% de dénivelé pendant deux kilomètres.

 

Au sommet, Mohoric s’était défait du Français et a été repris par trois autres coureurs. Arnaud Courteille y a tout donné pour finalement construire une belle dixième place. La côte a fait le classement.

 

« Au pied de cette côte, explique Thierry Bricaud, il y avait neuf minutes d’écart avec le peloton et l’explication s’est faite entre ceux qui jouent le classement général. Puisque Arnaud était devant et les quatorze premières places acquises, les coureurs de l’équipe ont géré en prévision des jours prochains et notamment de celle de samedi qui n’est pas difficile mais propose dans le final le col de première catégorie de Xorret de Cati. Il devrait y avoir encore une échappée… »

 

 

Par Gilles le Roch 

Vos commentaires

Publié le 29 août 2017 à 11:42, par Denis Billamboz
Courteille a montré qu'il était capable d'aller au bout d'une course avec les premiers.