l'Actualité

toutes les actualités

Une équipe FDJ très appliquée pour la "der" des sprinteurs

le 19 mai 2017 - Tour d'Italie, étape 13
Le Tour d’Italie vivait aujourd’hui sa dernière étape pour sprinteurs et Gaviria (Quick Step Floors), insatiable, en a profité pour s’adjuger son quatrième succès. Cette journée, en raison du vent et de prévisions climatiques incertaines, a été stressante mais s’est parfaitement bien passée pour Thibaut Pinot et ses équipiers.

Le réveil avait été un peu rude pour le leader du Trèfle, les contrôleurs antidopage le sortant du lit à 6h20 pour un départ donné à Reggio Emilia à 13h30. Puis il y eut la préparation de cette treizième étape dans la crainte du vent.

 

"Toute l’étape les gars ont été bien placés" F. Guesdon

 

« Au début, précise Frédéric Guesdon, nous étions inquiets, des orages avaient été annoncés avec des rafales de vent toute la journée. Finalement, il n’y a pas eu de pluie, juste un peu au départ et puis le vent qui n’était pas régulier et ce n’était pas évident de deviner comment ça allait tourner. Finalement ç’a soufflé un peu sur la fin. Il fallait être vigilant… C’est nerveusement compliqué. Toute l’étape les gars ont été bien placés etje  pense que Thibaut doit être soulagé que ces deux étapes de plaine soient passeés. »

 

« Il y avait beaucoup de tension dans le peloton à 20-25 kilomètres de l’arrivée, le vent qui soufflait fort n’étant pas étranger à l’affaire. On a tous mis le nez à la fenêtre pour protéger Thibaut dans les derniers kilomètres, dans un final qui était quand même relativement propre. La vigilance était de rigueur même si tout le monde est resté sage. » William Bonnet

 

Demain l’étape est plate jusqu’à l’ascension finale vers Oropa où Marco Pantani a signé des exploits. C’est une montée sèche (12 km à 6,2%).

 

« Ce n’est pas toujours évident, dit Martial Gayant, il y a de la nervosité. Et bien justement, le but c’est que Thibaut ne s’énerve pas. Le Giro ne va pas se jouer dans la montée d’Oropa. Il va y avoir du marquage. Tout dépend comment Dumoulin va procéder mais je pense qu’il va faire un peu comme au Blockhaus. Et puis il va y avoir une attaque de Quintana. Le Colombien va durcir pour essayer d’affaiblir le maillot rose, pour l’isoler et je pense qu’il va calculer les étapes où il va reprendre du temps, 40 secondes là, 1’00’’ ailleurs. On le sait, nous y sommes préparés ! »

Vos commentaires