l'Actualité

toutes les actualités

Une étape très, très nerveuse

le 30 avril 2015 - Tour de Romandie, étape 3
La satisfaction domine au sein de l’équipe FDJ. La troisième étape du Tour de Romandie menée à très vive allure, s’est soldée, comme la veille, par la victoire du Suisse Michael Albasini (Orica-Greenedge) et Thibaut Pinot, parfaitement secondé par Steve Morabito et Alexandre Géniez qui ont fini dans le premier peloton avec lui, de même que par les autres équipiers qui ont abattu du bon boulot auparavant, a rallié Porrentruy sans encombre.

Avant le départ il a été décidé avec Arthur Vichot, très fatigué, qu’il abandonne et observe un vrai repos de dix jours. Il a néanmoins pris le départ de l’étape, a fait son travail dans la protection de son leader et s’est arrêté. C’était beaucoup plus sage.

« Cette étape, précise Yvon Madiot, c’était une vraie course World Tour, ultra rapide. Et pas les 30 derniers kilomètres comme souvent mais très tôt. Notamment sous l’emprise de l’équipe Movistar qui voulait mettre son leader Nairo Quintana à l’abri. Cela a donné une course très nerveuse. Tout le monde était au taquet.»

Et un spectacle rare avec des attaques sur le plat de coureurs attendus en montagne tels que Quintana et Nibali. Avant le sprint revenu à Albasini.

La quatrième étape, vendredi et à la veille de la grande journée de montagne, promet encore d’être musclée. Certes, le peloton ne montera pas haute altitude mais il y a aura davantages de côtes à gravir.

Vos commentaires