l'Actualité

toutes les actualités

Une fantastique équipe FDJ !

le 07 mai 2016 - Tour d'Italie, Etape 2
Un sprint était programmé, un sprint il y a eu et quel spectacle ! L’équipe FDJ construite autour de son sprinteur Arnaud Démare n’avait sans doute jamais préparé un emballage de cette façon et si finalement Arnaud a pris la deuxième place derrière l’Allemand Kittel (Etixx-Quick Step), cette première explication avec les meilleurs sprinteurs du monde est bien plus qu’encourageante.

Cette étape disputée devant une foule monstre a d’abord été animée par trois échappés mais rien ne pouvait empêcher ce sprint qui concernait une dizaine d’équipes.

Au fil des kilomètres, le peloton a gagné en nervosité, le vent pouvant jouer un rôle important mais le Trèfle est resté zen. Avant de se mettre en action à cinq kilomètres de l’arrivée pour placer au mieux Arnaud. Tous ses équipiers ont été concernés et c’est avec autorité que Benoît Vaugrenard a pris les devants à 2 kilomètres du but en dépit du travail des autres formations.

Certes, les équipiers d’Arnaud ont été un moment coincés mais Murilo Fischer a alors été impérial pour replacer Mickael Delage et son sprinteur en tête de meute. Il restait 400 mètres à couvrir !

« L’équipe FDJ a fait du bon travail, dit Benoît Vaugrenard. Il faut qu’on revoit les images et qu’on débriefe mais avec le vent, on est venu peut-être un peu trop tôt mais il était aussi difficile de remonter à cause des barrières… »

Mickael Delage a roulé jusqu’au panneau des 200 mètres avec Arnaud et Kittel dans son sillage. L’Allemand a anticipé l’effort du sprinteur de la FDJ et l’a surpris. Arnaud a pris la deuxième place. Il faut se souvenir qu’il n’avait pas couru depuis plus d’un mois.

« Deuxième derrière Kittel, poursuit Ben, ce n’est pas mal. Ici, on vise les étapes, Arnaud est en reprise mais il est déjà dans l’allure ! »

« C’est un super résultat, assure Alexandre Géniez, mais ce n’était pas évident parce que c’était très nerveux. Il y avait du vent, tout le monde avait peur des bordures mais il ne s’est rien passé… »

Dans le bus du Trèfle, tout le monde était content du travail accompli. Seul, Arnaud faisait un tout petit peu la moue. « Je suis content et déçu, disait-il. La FDJ a fait super travail. Dans le sprint, je me suis fait surprendre mais je suis très content de mon équipe. J’ai confiance pour la suite, Kittel est prenable. A moi de prendre les devants sur le sprint demain, j’ai de très bonnes sensations ! »

Vos commentaires

Publié le 10 mai 2016 à 12:41, par Celio
Força Murilo, pra cima deles ! Go Murilo !!!
Publié le 10 mai 2016 à 10:19, par charles
Super travail de toute l'équipe dans les derniers Km,magnifique de voir toute la FDJ devant pour le sprint d'ARNAUD,un GRAND BRAVO !!