l'Actualité

toutes les actualités

Une super équipe pour Arnaud Démare

le 20 sept. 2016 - Eneco Tour
Pas de doute, l’Eneco Tour qui a débuté aujourd’hui aux Pays-Bas propose le plateau de sprinteurs le plus relevé de la saison. Ils sont tous là ! Arnaud Démare, très bien soutenu par ses équipiers tout au long de cette première étape gagnée par Groenewegen (LottoNL-Jumbo) a pris la septième place avec l’assurance qu’il a les moyens d’en claquer une.

Comme toujours, il y a eu une échappée de cinq coureurs, Van Goethem (Roompot-Oranje), Backaert (Wanty-Groupe Gobert), Bono (Lampre-Merida), Van Lerberghe (Topsport Vlaanderen) et De Vreese (Astana) et le peloton a parfaitement manœuvré pour les reprendre dans les trois derniers kilomètres.

« L’étape était très calme, explique Frédéric Guesdon, il n’y avait pas de vent. Tous les sprinteurs sont là mais l’équipe FDJ a vraiment bien fonctionné, Arnaud était très content mais c’est aussi l’équipe pour ça. »

Dans les cinq derniers kilomètres, elle n’a laissé à personne le soin d’accélérer et de préparer le sprint. Sous la flamme rouge, Arnaud avait encore trois équipiers devant lui et un fringant Marc Sarreau qui a rappelé le travail qu’il avait déjà fourni dans le final de la Brussels Classic. Dommage, Kristoff est venu chiper la place d’Arnaud qu’un coureur de Topsport Vlaanderen est venu chercher à plusieurs reprises, épaule contre épaule. Le sprinteur de la FDJ a donc vu devant lui Marc Sarreau lancer le sprint, au centre de la chaussée mais lui était un peu enfermé.

« Arnaud regrettait vraiment d’avoir perdu la roue de Marc Sarreau, confirme Frédéric, il l’aurait emmené très bien mais c’est un enseignement qui va lui servir les jours prochains. Pas demain, puisqu’il y a un Chrono d’un peu moins de dix kilomètres comme Arnaud les apprécie. Je pense qu’il peut jouer une place au général même s’il n’a pas pris de bonifs aujourd’hui. S’il fait un beau contre la montre comme à la Route du Sud, il ne sera pas loin… »

Vos commentaires