l'Actualité

toutes les actualités

Yvon Madiot : « Il est temps de mettre en route »

le 05 juil. 2016 - Tour de France, étape 4
La première partie du Tour de France s’est achevée à Limoges pour l’équipe FDJ et puisqu’il s’agira, mercredi, de disputer une étape de moyenne montagne dans le Cantal, le premier bilan est bon. Thibaut a lâché 11 secondes seulement et tous ses équipiers sont opérationnels et en pleine forme.

« Ce soir Thibaut n’est pas très loquace, explique Yvon Madiot, et quand on lui demande comment ça va, il répond ‘’ça me saoûle’’. C’est son expression. Les étapes de plat, ça le saoûle mais lui voudrait un col chaque jour. Demain, ce n’est pas de la haute montagne mais il sera ravi de franchir les quatre cols au programme, de passer sur le petit plateau. Franchement, c’est très bien de le faire après quatre jours et non pas à la fin d’une semaine entière. Mon équipe est plus à l’aise dans les montées que sur le plat. Et il est temps, pour nous, de mettre en route. »

C’est vrai, le Trèfle a subi les événements depuis le Mont-Saint-Michel mais par le travail de ses équipiers, Thibaut atteint les premières rampes bien placé et intact. On est quand même loin du tableau de l’édition 2015 quand il avait lâché du temps à Zeeland, à Huy et sur les pavés du Nord.

« Aujourd’hui, nous avons été vigilants jusqu’à Châtellerault parce qu’on se méfiait du vent dans la plaine, explique Yvon. Mais nous sommes restés relax, il n’y a pas eu d’affolement. Dans le final, on était un peu moins bien placés mais on savait qu’il y avait une grande cuvette et que ça se regrouperait dans Limoges. Les gars ont un peu slalomé pour sauter les coureurs qui se relevaient mais le principal a été fait… Thibaut n’a pas perdu de temps ! »

Demain dans le Cantal, ce sera donc différent, les cols du Puy Mary, du Perthus notamment vont éclaircir les rangs.

« L’étape est longue (216 kilomètres) et quand même les ascensions sont un peu longues mais on sera plus dans notre élément, c’est une évidence… »

Vos commentaires

Publié le 06 juil. 2016 à 15:51, par Dominique Ruault
Merci à toute l'équipe et Marc et Yvon.
Continuez longtemps à nous faire vibrer.